Renforcer la représentation des consommateurs

 

Les consommateurs sont aujourd’hui peu consultés sur les questions liées à l’accès à l’énergie, qui les concernent pourtant au plus près. De plus, quand ils sont effectivement consultés, ils manquent généralement de moyens pour investir les différents dossiers. Leur rôle est encore trop souvent confiné à la compréhension des dossiers, ou au renforcement de l’acceptabilité des décisions prises par ailleurs par les acteurs du marché.

A l’heure actuelle, les conditions ne sont donc pas réunies pour permettre aux pouvoirs publics d’entendre la voix des consommateurs sur une série de questions qui les concernent pourtant au plus près.

Dans un contexte où l’indépendance du régulateur vis-à-vis des pouvoirs publics se voit par ailleurs renforcée, il est essentiel que le régulateur puisse entendre les différentes parties prenantes de manière équilibrée. Comme elle le soulignait elle-même, la CWaPE doit constamment pouvoir renforcer son expertise en consultant les acteurs de terrain. Elle a donc besoin que les représentants des consommateurs soient en mesure de construire leur expertise et de la faire entendre de manière structurelle sur l’ensemble des dossiers.

 

Ce que le RWADE propose :

Le RWADE attend des pouvoirs publics qu’il concrétise une véritable représentation des consommateurs d’énergie, avec une attention particulière pour les ménages précarisés.

Pour ce faire, il sera au minimum indispensable d’octroyer les moyens nécessaires, humains et financiers, aux organisations sociales et de consommateurs afin qu’elles puissent se saisir des questions énergétiques, développer leur expertise et faire vivre les instances de consultation, notamment le nouveau conseil général en voie d’être créé en Région wallonne.

 

Cette concrétisation d’une représentation des consommateurs est d’autant plus essentielle que les autres acteurs du marché (fournisseurs, GRD, producteurs) ont les moyens de représenter leur intérêt, et de financer leur représentation via la facture payée in fine par les consommateurs. Il est d’ailleurs urgent de réduire l’asymétrie d’information entre  les acteurs. En effet, GRD, fournisseurs et producteurs, de par leur pratique de terrain, ont accès à une série d’informations et de compétences techniques qui leur permettent de construire leur expertise.